Codeti, codap, codres... Y voir plus clair parmi ces différents codes de construction

Aurélien Di Rienzo

28 novembre 2018

recherche sur ordinateur

Le SNCT (Syndicat National de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle) représente les intérêts des sociétés liées à la chaudronnerie-tuyauterie-maintenance industrielleUn de ses objectifs ? Valoriser le savoir-faire et l’expertise de la profession relatifs à la conception et à la fabrication d’équipements entrant dans des procédés industriels divers. Dans un secteur en mouvement, les codes permettent de définir clairement les pratiques de la profession.

 

Retranscrire les pratiques

 Le SNCT a une pratique de codification âgée de plus de 70 ans. Le premier code connu est le CORMAT, qui a été diffusé en 1943.

Depuis, le nombre de codes a bien augmenté. Lorsque les codes actuels étaient encore sous format papier, ils regroupaient environ 22 000 pages relatives aux réglementations applicables, aux matériaux, à la conception et au calcul, à la fabrication, aux contrôles, aux essais et aux inspections.

Ces ouvrages diffusés par SNCT Publications sont maintenant disponibles sous format numérique depuis plus de deux ans.

 

Les codes de construction

Les codes de construction proposent des règles de conception, calcul, construction et inspection pour chaque type d'appareil.

  • Le CODAP Divisions 1 et 2 : code de construction des appareils à pression (récipients sous pression)
  • Le CODETI Division 1 : code de construction des tuyauteries industrielles ou tuyauteries d’usine
  • Le CODETI Division 2 : code de construction des canalisations de transport
  • Le CODETI Division 3 : code de construction des conduites forcées (installation hydroélectrique)
  • Le COVAP Division 1 : code de construction des générateurs de vapeur ou d’eau surchauffée à tubes de fumée
  • Le COVAP Division 2 : code de construction des générateurs de vapeur ou d’eau surchauffée à tubes d’eau
  • Le CODRES Division 1 : code de construction des réservoirs de stockage cylindriques, verticaux, à fonds plats
  • Le CODRES Division 2 : recommandations pour la maintenance des réservoirs de stockage cylindriques, verticaux, à fonds plats

 

Les CTM 

À ces codes de construction s’ajoutent d’autres ouvrages, les "CTM" (Chaudronnerie Tuyauterie Maintenance), guides et recommandations à utiliser en complément des codes ci-dessus dans les domaines suivants :

  • Le CTM Maintenance ESP : recommandations pour la maintenance des équipements sous pression
  • Le CTM Tuyauterie Matériaux Composites : recommandations pour la conception et la fabrication de réseaux de tuyauteries en matériaux composites
  • Le CTM Matériaux : regroupant les exigences relatives à l’utilisation des matériaux dans le cadre de l’application du CODAP Divisions 1 et 2, du CODETI Division 1 et du COVAP Divisions 1 et 2.

 

Aurélien Di Rienzo

Directeur technique du SNCT - Syndicat National de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance industrielle